Le musée Wellington rouvre et s'ouvre au patrimoine belge, wallon et waterlootois !

Comme toute les institutions culturelles, le musée Wellington à Waterloo a été contraint de fermer ses portes, coronavirus oblige

Construit en 1706 par un entrepreneur en pavage, le bâtiment du musée a abrité tour à tour un relais aux chevaux, une auberge, le quartier général du duc de Wellington en juin 1815 et un petit café avant d'être acquis en 1958 par la commune, aidée par l'Etat et la province de Brabant, pour en faire le musée Wellington.

Pendant la fermeture obligée, l'équipe du musée Wellington s'est attelée à mettre sur pied une double exposition qui devrait contribuer à relancer les visites de l'institution dont nombre de Waterlootois doivent encore pousser la porte pour la première fois entre leurs achats au complexe 115 et la Passage Wellington.

Notre patrimoine sous tous les angles

La première exposition, intitulée Zoom sur votre patrimoine, a été élaborée avec l'AWaP, l'Agence wallonne du patrimoine. En 2018, dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel, l’État fédéral et les entités fédérées ont organisé un concours de photos destiné à tous.

Le jury a retenu 40 clichés de citoyens portant sur le patrimoine immobilier, mobilier ou immatériel de la Belgique dont la Wallonie : monuments, sites archéologiques, coutumes, connus ou méconnus, de jour ou de nuit... Les 40 grandes photos (40 x 60 cm) sont visibles dans le musée Wellington.

La nature locale interprétée dans toutes les disciplines

La deuxième exposition, Patrimoine artistique waterlootois, a été initiée par le centre culturel de Waterloo (Espace Bernier). Celui-ci a invité des artistes waterlootois à présenter leurs oeuvres en lien avec la nature et les paysages waterlootois puisque le thème touristique régional est Wallonie destination nature 2020.

Wellington youngner-pottery-20111113152819-800-800 (1).jpg

Le visiteur pourra découvrir notre région à travers des gravures, peintures, collages, sculptures et photographies de 10 artistes du cru : Georges Bras (peinture et gravure), Jean-Pierre Defraigne (photographie), Pierrette Dufour (peinture), Christophe Gillot (photographie), Roberto Mascio (peinture et sculpture), Alain Poncelet (Aquarelle crayon et encre de Chine), Anne Valkenborgh (gravure), Dominique Vanderhofstadt (peinture acrylique sur papier Japon + photographie), Marie-Esther Verheyen (collage bois) et Carol Youngner (verre sculpté).

Destinée à un public familial local et belge ainsi qu'aux touristes d'un jour, la double exposition sera visible gratuitement du samedi 6 juin au dimanche 30 août.

N'oubliez pas de réserver !

Comme il se doit en cette période de crise sanitaire, des mesures de sécurité et d’hygiène ont été mises en place pour le bien-être des visiteurs et du personnel. La visite se fait uniquement sur réservation : en ligne (http://www.museewellington.be), sur la page Facebook du musée) ou par téléphone (02 357 28 60).

Wellington 3543080068.jpg

Et si vous en profitiez pour (re)découvrir les locaux du quartier général du duc de Wellington pendant la bataille de Waterloo et l'exposition permanente de nombre de pièces et objets maintenant présentés dans une scénographie repensée et modernisée (voir article ici) ? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Bataille de Waterloo, Culture et histoire Imprimer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel