| EXCLU | La tribune libre qu'Ecolo n'a pas pu publier dans le journal communal Waterloo info !

Certains Waterlootois se souviennent peut-être que le numéro de des 10 et 11 juin 2020 de Waterloo info contenait deux tribunes libres au bas de la page 4

L'une d'entre elles était celle de Mieux Vivre à Waterloo (MVW) et l'autre provenait d'Ecolo Waterloo. Mais la tribune libre d'Ecolo qui a été publiée n'était pas celle que les Verts avaient prévu initialement. Pourquoi ?

Pour rappel, voici la tribune libre de remplacement d'Ecolo qui a effectivement été publiée dans le journal communal Waterloo info n° 1572 des 10 et 11 juin 2020 (cliquez sur le texte pour l'agrandir) :

Ecolo tribune bis Capture.JPG

Mais que s'est-il donc passé ? Après l'envoi du texte initial de la tribune libre à la commune pour insertion dans le journal, "la carte blanche a été refusée oralement par l'échevin Yves Vander Cruysen en charge du Waterloo info et la bourgmestre Florence Reuter, selon la cheffe de groupe Ecolo au conseil communal, Bénédicte Colla-Vander Borght. Je n'ai pas eu de confirmation écrite."

Tribune libre refusée d'Ecolo

Peu importe, le résultat est le même : Ecolo Waterloo s'est vu "annuler" sa tribune libre originale que nous révélons en exclusivité ci-dessous :

Waterloo Sports: Ecolo demande la transparence 

La transparence et la bonne gouvernance font partie des priorités d’Ecolo, à tous les échelons de pouvoir. Nous apprécions donc l’initiative de la commune d’avoir commandité un premier audit sur le fonctionnement de l’asbl Waterloo Sports. Cet audit a mis au jour une série de dysfonctionnements et de malversations. Le manque de contrôle et d’application de procédures claires depuis 10, 15, voire 20 ans expliquerait la gravité de la situation. Il est évident que la commune qui couvre une part importante des coûts de Waterloo Sports doit prendre ses responsabilités politiques quant à cette situation pour avoir fermé les yeux sur certaines pratiques. Quand et comment les citoyen.nes de Waterloo seront-t-ils/elle informé(e)s du résultat final de cet audit et des préjudices subis par la commune ? Quelles sont les mesures prises pour corriger cela à l’avenir ?

Ecolo demande un effort particulier pour que cette situation soit traitée en toute transparence et que toutes les informations soient mises à disposition des Waterlootois(e)s :  il s’agit de l’argent de nos impôts, c’est une question d’honnêteté. Notre représentant à Waterloo Sports  a demandé de voir les différents documents pour les comptes 2019.

N’hésitez pas à visiter notre site https://waterloo.ecolo.be/, à nous suivre sur notre page Facebook (Waterloo Ecolo), à nous contacter par email (benevanderborght@skynet.be)

Pour Ecolo Waterloo :

Bénédicte Vander Borght, Coralie Van Bever, Cindy Dequesne, Gérard Dayse, Iyad Alamat, conseillers communaux,

Michel Ardoullie, Carine Spiltoir, conseillers CPAS

Anne Darmstaedter, conseillère provinciale 

 

Pour rappel, l'ASBL Waterloo Sports a été fondée en 1977 par les autorités communales pour gérer les infrastructures sportives. Waterloo Sports met à la disposition des clubs et des sportifs waterlootois ses halls omnisports du centre et du Chenois, sa piscine, ses terrains de football à Joli-Bois et son terrain de rugby ceinturé par une piste d'athlétisme. L'ASBL gère aussi le bar, le restaurant et les salles pour réunions et séminaires situés dans le bâtiment du Waterloo Tennis.

Waterloo Sports 2980975417.jpg

"La tribune d'Ecolo ne concerne pas directement la gestion communale"

Interrogée sur le rejet de la carte blanche d'Ecolo Waterloo, la bourgmestre nous a fourni l'explication suivante : "La tribune libre a été annulée car elle ne concerne pas directement la gestion communale, ce qui est l’usage dans le Waterloo info. Les tribunes libres ont pour vocation d’exprimer un avis, une opinion sur la gestion ou les projets communaux. Waterloo Sports est une ASBL, une association par définition indépendante gérée par un conseil d’administration dont les représentants communaux sont minoritaires. Ecolo, via sa cheffe de groupe, a parfaitement compris que cette tribune ne répondait pas aux objectifs visés par cette rubrique du Waterloo info."

Bénédicte Colla-Vander Borght 2153454481.JPGQuelques mois auparavant déjà, au cours du conseil communal du 9 mars 2020, la conseillère communale Ecolo Bénédicte Colla-Vander Borght avait posé une question d'actualité : évoquant des "dysfonctionnements et malversations depuis 15-20 ans", elle avait réclamé des précisions sur l'audit financier de Waterloo Sports et les mesures prises. Elle demandait aussi de mettre toutes les informations à disposition des citoyens et souhaitait savoir si la commune comptait déposer plainte.

Audit de toutes les associations subsidiées par la commune

Florence Reuter avait alors répondu en substance : "Depuis le début de la législature, le collège communal a procédé à la vérification de tous les financements des associations qui reçoivent des subsides de la commune car il s'agit de l'argent des citoyens waterlootois. Nous avons demandé un audit en profondeur de l'ASBL Waterloo sports qui reçoit un subside annuel d'environ 1,1 millions d'euros. Cet audit a duré sept mois et ses conclusions ont été transmises au conseil d'administration de Waterloo Sports qui a déjà pris des mesures. La commune poursuit l'audit de toutes les associations subsidiées et communiquera à la fin du processus."

Autre argument entendu pour justifier le silence sur cette affaire, c'est qu'il pourrait y avait une question de personne(s) et qu'il convient de blinder le dossier pour éviter toute action en justice.

Crever l'abcès ?

La lecture de la tribune libre gommée d'Ecolo Waterloo évoque des faits qui sont mis sous l'éteignoir depuis plusieurs mois par les autorités communales et les membres des instances de Waterloo Sports. Un certain nombre d'informations nous sont parvenues de plusieurs sources mais il est impossible d'en recevoir une confirmation officielle d'aucun côté, comme s'il y avait possible scandale (politique ?) sous roche.

Le jeu de la bonne gouvernance communale et de la transparence démocratique en temps réel n'en vaut-il pas la chandelle pour tou(te)s les parti(e)s ? Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

8 commentaires Catégories : Politique, SCOOP !, Sport Imprimer

Commentaires

  • A Waterloo, de nombreux projets sont proposés avec des plans prometteurs mais jamais on ne tient compte de l avis des habitants. Il n'y a qu à voir la cité Vita Bella qui allait, sois disant, permettre d accueillir des gens de tous les milieux. Résultat, il n'y a que des gens nantis qui peuvent se payer une location ou un achat dans ce quartier. Et ce sera pareil au Château de la Rose. Malheureusement

  • Moi également je me pose des questions sur le manque de transparence de Waterloo-sports qui ne permet pas aux décideurs de prendre des bonnes décisions en conséquence

  • Je ne vois pas pourquoi il y aurait une limite aux TRIBUNES LIBRES pour quoi que ce soit concernant la gestion communale et l'exécution du budget.

  • Les interventions aux conseils communaux de Waterloo de MVW ( Mieux vivre à Waterloo ) concernant Waterloo sport et sa la gestion « approximative » et les déficits répétés du fait de négligences de contrôle de la part des autorités communales de Waterloo

    En 2015 : Il y a malheureusement une perte de 5.894 EUR pour l’exercice 2015, ce qui amène le montant total des pertes cumulées à 51.668 EUR.

    MVW demande que le Collège communal prenne des mesures pour résorber ce déficit qui s’accumule

    En Mars 2017 Pour Waterloo-Sports : MVW constate un déficit de 203.000 EUR du fait de factures d’énergie reçues avec retard de Sedifin (Intercommunales d’achat d’énergies gérées par la majorité MR)
    Les factures reçues par Waterloo-Sports dernièrement concernent plusieurs années !
    Il n’avait pas provisionné les dépenses.
    De la
    En Septembre 2017, lors Demande d’octroi d’une subvention communale annuelle par Waterloo Sports (point 18) du Conseil communal du lundi 25 septembre 2017 29
    Montant demandé : 1.055.829 EUR. MVW constate que les recettes ont augmenté de 44.000 EUR en 2016 par rapport à 2015, mais que Waterloo Sport est toujours en déficit en 2016 et que la perte cumulée s’établit à 255.544 EUR.
    MVW reçoit comme réponse de part de la majorité MR qu’un montant de 1.888.494 EUR pour des factures d’énergie non correctement provisionnées entre 2011 et 2016 est la cause principale de ce déficit. Le déficit est géré et sera progressivement remboursé.
    Rappelons que notre Bourgmestre était aussi à l’époque présidente de l’intercommunale Sedifin qui gère les dépenses énergétiques des communes du BW !

    Subvention communale annuelle à Waterloo Sports (point 27) du Conseil communal du lundi 28 mai 2018
    Il s’agit d’un montant de 1.055.829 EUR. MVW constate, dans le rapport joint à la demande de la subvention, que, comme les deux années précédentes, il est acté une perte qui, pour 2017, s’élève à 125.992 EUR ; les pertes cumulées s’élèvent à 381.536 EUR.
    Les causes sont principalement les factures d’énergie insuffisamment provisionnées(en 2014, 2015, 2016,2017) et selon le rédacteur du rapport « jamais de tels montants n’étaient envisagés» et d’après lui " il y aurait des doublons et des erreurs."
    Pour MVW ces explications sont insuffisantes et inacceptables ! Une analyse fondamentale et en détail de la situation énergétique doit pouvoir prévoir les coûts d’énergies, passés, en cours et futurs ! La commune dispose aussi de conseillers en énergie et si nécessaire un expert extérieur doit ponctuellement intervenir !
    MVW s’est abstenu pour le vote de ce budget !

    Il est clair que le collège communal à « cautionné" durant des années la gestion « approximative » de Waterloo Sport. C’est les contribuables Waterlootois qui paieront encore les déficits accumulés et autres manquements du fait de cette mauvaise gestion

  • Ecolo a une fois de plus outrepassé son devoir de réserve comme l'impose la législation à tout administrateur. Ecolo le sait et, néanmoins, persiste comme à chaque fois. MVW a d'ailleurs toujours joué le même jeu pendant des années au Conseil communal. Il est bon de leur rappeler que lorsqu'un dossier est à l'instruction (justice) et concerne des personnes, il y a lieu de ne pas commenter les affaires et encore moins d'étaler sur la place publique les éléments du dossier. C'est inacceptable de la part d'administrateurs et il s'agit là d'un manquement à leur devoir que je ne manquerai pas de soulever lors du prochain conseil d'administration de Waterloo Sport. A bon entendeur.

  • tjs là pour défendre le MR.
    Je ne manquerai pas de la soulever lors du prochain rdv PS!
    A bon entendeur.

  • Le conseil communal permet un débat publique et citoyens sur des sujets que tous les Waterlootois ont le droit ( le devoir?) de connaitre. Les interventions de MVW ( Mieux Vivre à Waterloo ) et les questions
    ou intervenions sur la gestion et notamment les déficits et les oublis ou erreurs de gestion au niveau des dépenses notamment énergétiques de Waterloo sSport n'étaient pas dans des dossiers confidentiels mais bien dans le points de la séance publique du conseil communal . Curieux que le PS conteste le droit et le débat démocratique et publique concernant Waterloo sport au conseil communal!

  • @ Extra Large: Je ne soutiens pas le MR, je respecte seulement certaines règles de déontologie. Si cela vous pose un soucis, vous pouvez me contacter directement au lieu de vous réfugier derrière un pseudo!

    @Catala: Je ne conteste nullement le débat au Conseil communal, au contraire. Mais quand des sujets "sensibles" sont débattus en C.A. et que CHAQUE parti politique peut intervenir et poser TOUTES les questions qu'il souhaite, pourquoi mettre sur la place publique le contenu de ces débats. Lorsque le dossier sera clôturer, on pourra tirer toutes les conclusions que l'on souhaite. Mais tant que le dossier (juridique) est ouvert, nous nous devons, en tant qu'administrateur, de garder un droit de réserve.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel