Bientôt une troisième bande de circulation sur le ring R0 à hauteur de Waterloo ?

Infra 108120640_2619223291663430_2148131372706790231_n.jpg

Le ministre de la mobilité, Philippe Henry, a présenté le plan Mobilité et infrastructures pour tous 2020-2026 du gouvernement wallon

D'un montant de deux milliards d'euros, le plan infrastructures 2020-2026 de la Wallonie prévoit, outre l'entretien du réseau routier régional (en particulier les vieillissants ponts et tunnels), d'augmenter la mise à disposition d'infrastructures de mobilité douce et collective aux citoyens.

Parmi les différents investissements budgétés, on note les enveloppes suivantes :

- 150 millions d'euros pour la mobilité collective (transports en commun)

- 250 millions d'euros pour la mobilité douce (pistes cyclables)

- 229 millions d'euros pour le transport fluvial

Par rapport au plan infrastructures précédent, on observe surtout que l'investissement total a été augmenté de 400 millions d'euros pour atteindre deux milliards d'euros et que l'extension du réseau routier a été amputée de 52 millions d'euros pour être affectés à d'autres enveloppes.

Infra 1 Capture.JPG

Une 3e bande prévue à Waterloo sur le R0 vers Bruxelles

Par ailleurs, Jacques Dehalu, directeur général de la Sofico (Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures dont l'activité consiste à réaliser et entretenir les infrastructures) nous a confirmé que "le plan infrastructures 2020-2026 de la Wallonie prévoit la création d’une 3e bande de circulation en direction de Bruxelles sur 4 km du ring R0 dans la traversée de Waterloo. Le budget s’élève à 1 500 000 d'euros."

Encore faudra-t-il voir si la Flandre décidera de prolonger sur son territoire cette 3e voie de circulation du R0 vers Bruxelles.

Soulager la chaussée de Bruxelles

Le directeur général de la Sofico ajoute : "Des aménagements sur l’échangeur du R0 (de la borne kilométrique 11.7 à la borne kilométrique 11.9) sont aussi prévus pour améliorer la mobilité du site du Berlaymont pour un montant de 2 000 000 d'euros. L’objectif de ces projets est de permettre d’accéder à Waterloo sans passer par la N5 (NDLR : chaussée de Bruxelles) et de reporter le trafic de cette dernière vers le R0. Les études démarreraient en 2021 et il est donc prématuré d’avancer une planification des chantiers à ce stade."

D'autres projets dans la jeune province

Jacques Delahu précise aussi que de nombreux autres projets sont prévus dans la province du Brabant wallon parmi lesquels :

- les aménagements de l'aire autoroutière de Bierges pour un montant de 9,1 millions d'euros et l'optimisation de l'échangeur n°5 sur la N257 pour 7,5 millions d'euros

1 commentaire Catégories : Société - Mobilité - Humanitaire Imprimer

Commentaires

  • Comment imaginer qu’une bande de circulation de 4 km’ puisse améliorer quoi que ce soit ?
    Les voitures devront se rabattre à la fin de cette bande et il’y aura encore plus d’embouteillages.
    Au plus on construit de routes au plus on a en circulation.
    A quand des transports en commun corrects ?
    Que dire du RER ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel