Une école a fermé ses portes à Waterloo !

Présente en Belgique depuis 1973, l'école a décidé d'arrêter ses activités en juin à la fin de l'année scolaire

Elle prodiguait son enseignement à des élèves de 3 à 19 ans depuis la maternelle jusqu'au secondaire supérieur avec, à la clé, l'obtention du baccalauréat international comme 4000 autres écoles dans 140 pays.

L'école internationale Reine Astrid ou Scandinavian School of Brussels (SSB) était installée depuis 1992 sur le prestigieux campus du château d'Argenteuil ou château Meeûs à Waterloo.

SSB 250604_430091403694927_1344625025_n.jpg

Des milliers d'élèves

Dès ses débuts en 1973 à Bruxelles, la Scandinavian School of Brussels a été un partenaire important des familles scandinaves vivant en Belgique. Des milliers d'élèves suédois, norvégiens, danois et finnois y ont suivi tout ou partie de leur cursus scolaire.

En 2015, l'école waterlootoise enregistrait encore 300 élèves, la plupart habitant à Waterloo, Lasne et Rhode-Saint-Genèse, d'autres vivant à Bruxelles.

Moins d'expatriés scandinaves et coronavirus

Au cours des dernières années, le besoin de former des enfants scandinaves en dehors de leur pays d'origine a fortement évolué. Les entreprises scandinaves gèrent aujourd'hui leurs opérations à l'étranger différemment et la nécessité de délocaliser leur personnel dans d'autres pays européens a diminué.

"En raison de la baisse continue du nombre d'élèves et de l'incertitude liée à la pandémie du coronavirus, il n’était plus tenable pour la SSB de poursuivre son activité, explique Anders Laurén, président conseil d'administration de l'institution. C'est pourquoi la SSB a malheureusement dû arrêter ses activité le 29 juin 2020."

Le départ de l'école internationale Reine Astrid / Scandinavian School of Brussels n'empêche aucunement les autres écoles présentes sur le campus, dont l'école européenne de Bruxelles-Argenteuil (EEBA), de poursuivre leurs programmes d'enseignement et leur développement comme prévu. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

 

Photos : © Facebook - Queen Astrid International School

2 commentaires Imprimer

Commentaires

  • Elle est surtout en faillite.... (Moniteur Belge du 14/07).

  • Le mot "surtout" n'a pas sa place dans la phrase.
    "Elle a fait aveu de faillite le..." ou "Elle a été déclarée en faillite le..." suffisait à confirmer l'information de fermeture. On peut toujours rediscuter de l'antériorité entre l’œuf et la poule.
    Cette école était devenue "surtout" non rentable au fil des années et des stratégies commerciales qui ont tari les migrations temporaires de cadres scandinaves susceptibles de financer le fonctionnement de l'école. Ce n'était déjà pas "simple" dans les années 1980-90, quand un noyau de Scandinaves enthousiastes mobilisait une énergie considérable pour la développer.
    La fin de cette école causera des dommages collatéraux, qui s'ajouteront aux dégâts du covid-19, aux errements de postures trumpiennes et aux illusions politiques en retard sur notre temps.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel