Le coronavirus n'aura pas eu la peau du WaHFF 2020 !

"L’histoire ne s’arrête jamais, le cinéma non plus", tel est le slogan joliment trouvé par l'équipe d'organisation du WaHFF 2020

Au vu du nombre d'activités culturelles et divertissantes, dont le 7e art, qui ont malheureusement sombré un peu partout, on pouvait craindre le pire pour la huitième édition du Waterloo Historical Film Festival.

Eh bien non, la pandémie du coronavirus n'aura pas eu la peau de l'événement qui, chaque année depuis 2013, anime la vie diurne et nocturne de la cité du Lion pendant quatre jours ! Enfin une bonne nouvelle parmi le flot ininterrompu d'informations négatives, incertaines et contradictoires qui à la longue pèsent sur le moral des gens.

On imagine aussi le doute et la préoccupation qui a envahi l'esprit des organisateurs et sélectionneurs qui ont visionné 200 films, s'interrogeant sur l'utilité de ce travail préalable et essentiel. Heureusement, ils n'ont pas jeté l'éponge et doivent être félicités.

Du 15 au 18 octobre

WaHFF 2020 119566011_1496411373879577_2901306103697892977_o.jpg

Le WaHFF 2020 aura donc bien lieu du 15 au 18 octobre. Le comité d'organisation a collaboré avec la commune, les Cinés Wellington et les autorités de la santé pour faire en sorte que le festival se déroule dans le respect optimal des conditions sanitaires requises.

Le protocole exact sera précisé à l’approche de l'événement en fonction des règles en vigueur mi-octobre mais les organisateurs s'attendent à des jauges réduites dans les salles et à des espaces entre les groupes. Les réservations seront fortement encouragées.

"Une édition qui ne sera pas minimaliste"

WaHFF 2020 3214436862.jpg"Nous souhaitons que ce festival ne soit pas une édition minimaliste mais démontre que le cinéma et la culture sont plus que jamais vivants, assure le directeur du WaHFF Alban de Fraipont. L’histoire ne s’est pas arrêtée à la fin de l’empire romain ni à la chute du mur de Berlin ni à cause de la pandémie du coronavirus. Notre slogan de cette année exprime la continuité infinie de l’histoire et la résilience du cinéma : l’histoire ne s’arrête jamais, le cinéma non plus."

Il y aura donc bien un jury, un(e) invité(e) d’honneur, une masterclass et deux soirées de gala (retransmises sur les réseaux sociaux). La comédienne et scénariste Adeline Blondieau, ex-femme de Johnny Hallyday, animera un spectacle pour enfants renouvelé et adapté aux circonstances. D’autres activités seront annoncées prochainement. Par contre, pour des raisons compréhensibles, lWaHFF Village ne sera pas monté.

La pire crise de l'histoire... du cinéma

"Le monde du cinéma a subi cette année la pire crise de son histoire et les artistes, producteurs, distributeurs et salles de cinéma ont été largement touchés à travers le monde. Le WaHFF sera cette année l'occasion de prouver que, tout comme l’histoire, le cinéma ne cessera jamais d’exister", conclut, enthousiaste,  Alban de Fraipont. Tanguy de Ghellinck, blogueur Sudinfo Waterloo

0 commentaire Catégories : Culture et histoire, Evénements, Loisirs et temps libre Imprimer

Les commentaires sont fermés.